Sacré et Sacrifice

Sacré

 « Le rite renvoie au sacré. Si vous désacralisez la nation, le rite républicain devient insignifiant au sens propre »

Henri Guaino  le Figaro 23 janvier 2015

Le sacré est un signe visible qui traduit la présence de l’invisible. Le geste et la parole dans le rite, l’objet symbolique, sont les supports de cette visibilité de l’invisible.

Le sacré est une passerelle entre le monde visible et le monde invisible. Une société qui rejette le surnaturel rejettera toute forme de sacré considérée comme une porte sur le vide.

 

Sacrifice

 « Le chemin de l’Amour s’appelle Sacrifice »

Josemaria Escriva de Balaguer

Le sacrifice est un chemin qui nous emmène au-delà de nous-mêmes.

Rester en soi se contentera du plaisir. Aller au-delà exige de s’extraire de ce plaisir, et pour cela une force particulière est nécessaire. Cette force est la réalité de l’amour : pour sa femme, ses enfants, sa nation. Elle peut aller jusqu’au sacrifice suprême.