Hypocrisie et Loyauté

Hypocrisie

 

Hypocrisie2

« L’honneur est l’image de la vertu, de même que l’hypocrisie en est le masque. »

Hyacinthe de Chavencey,

Les pensées et maximes diverses, 1888

 

L’hypocrisie est l’expression même du mensonge. Se dissimuler derrière un masque vertueux trompera l’interlocuteur qui, de bonne foi, adhèrera à la démarche de l’hypocrite.

Mais le masque tombé, la confiance, ce lien indispensable à la relation humaine, sera détruite et le déshonneur frappera l’hypocrite.

L’hypocrisie est un marqueur de la désaffection populaire vis-à-vis des politiques contemporains. La confiance disparue, le peuple ne voit plus que le déshonneur.

*

Loyauté

 

loyautc3a91.jpg

« La féodalité a été fondée sur des sentiments nobles : loyauté, protection, service. Les autres systèmes politiques se fondent sur des sentiments méprisables : égoïsme, jalousie, lâcheté. »

Nicolas Gomez Davila, Carnet d’un vaincu, 2002

 

La loyauté s’oppose au contrat. Le contrat est une garantie écrite qui permet de se protéger de la déloyauté de l’autre contractant. La loyauté, au contraire, suppose une confiance totale dans la parole donnée.

La loyauté est liée à l’honneur, le contrat à l’intérêt. C’est la raison pour laquelle la société libérale construite sur le contrat social ne peut qu’engendrer un surcroît de judiciarisation. Celle-ci ayant pour objet de se garantir contre la déloyauté de l’ensemble des contractants.

*