Laïcité et Laïcisme

La question de l’Islam en France a ravivé les débats autour du principe de la laïcité. Mais, parmi les intervenants, nombreux sont ceux qui confondent laïcité et laïcisme.

Laïcité

« La laïcité repose toute entière sur la distinction pascalienne entre l’ordre des corps, l’ordre des esprits et l’ordre de la charité ou de la sagesse. »

Alain Finkielkraut – Figaro du 13 octobre 2015

La laïcité comme distinction entre l’activité de la cité, de l’intelligence et du religieux est d’essence chrétienne. Elle s’appuie sur l’incarnation du Divin et sur la liberté. L’incarnation du Divin prend dans sa totalité la réalité humaine, y compris son imperfection, mais lui apporte l’Espérance. La liberté laisse à chaque être humain la possibilité de faire des choix concernant la cité en utilisant sa raison, se rapprochant ou s’éloignant de l’Espérance.

*

Laïcisme

« Nom d’une doctrine répandue au XVIème siècle en Angleterre, qui reconnaissait aux laïcs le droit de gouverner l’Eglise. »

Dictionnaire Littré

Le laïcisme, désirant combattre le pouvoir religieux clérical, s’est appuyé sur ce qu’il pensait le définir : des dogmes, une structure coercitive et un contrôle.

Le laïcisme s’est ainsi contenté d’inverser ce qu’il pensait combattre. Désirant détruire la foi catholique, il a pris en otage les principes républicains pour en faire son credo ; voulant abattre l’Eglise, il a construit la sienne avec la franc-maçonnerie, luttant contre l’obscurantisme, il a investi le monde médiatique et judiciaire afin d’imposer sa vision et contrôler les déviants.

*