Ennemi et Adversaire

Dans une civilisation codifiée, les conflits opposent des adversaires.
Dans notre univers, où règne la déshumanisation technique, il n’y a plus que des ennemis.

Ennemi

« Quelqu’un qui veut du mal à quelqu’un, quelqu’un qui veut lui nuire. »

Dictionnaire Larousse

La notion d’ennemi est indissociable de celle de destruction. Lutter contre un ennemi est un combat vital.

L’issue de la confrontation avec l’ennemi est binaire : soit on le neutralise, soit on est neutralisé.

Le combat avec un ennemi s’affranchit de toute règle. Les règles et les codes ne peuvent être mis en avant, l’ennemi ne les respectera pas.

***

Adversaire

« Personne opposée à une autre dans un combat, un jeu, une discussion, un procès. »

Dictionnaire Larousse

Un adversaire s’inscrit dans une lutte codifiée par des règles, des lois, des codes d’honneur.

Au combat, la relation entre adversaires conserve un esprit chevaleresque qui procède du respect réciproque. Le film « La grande illusion » mettant en scène la relation courtoise entre un officier français et un officier allemand, pendant la Grande Guerre, en est la parfaite illustration.

La technique substituant la guerre totale à la confrontation entre êtres humains a fait passer le statut d’adversaire à celui d’ennemi.

***