Art et artiste

Art

 « L’art est cette démarche de l’homme qui lui permet de rendre visible l’invisible de son imaginaire ou de sa foi »

                                                                       Pierre du Montcelard , « L’art », 1951

JEAN-FRANÇOIS_MILLET_-_El_Ángelus

Au pluriel, les arts procèdent de la mise en œuvre des techniques. Ce fut le cas, notamment, au Moyen-Age. Mais, au singulier, l’art  devient l’expression d’un groupe humain situé dans le temps et dans l’espace. Cette expression ne procède pas de la rationalité qui, elle, lui permet de résoudre des problématiques matérielles, mais d’une autre dimension dans laquelle il peut se projeter sans être obligé de respecter les contraintes de cette rationalité.

S’extraire des contraintes de l’imperfection humaine lui permet d’envisager une perfection à laquelle chaque homme aspire sans être capable de la vivre totalement. L’art permet de traduire cette tension entre le désir de perfection et l’incapacité de l’atteindre pleinement.

Se substituer à l’art en voulant construire une société parfaite, constituée d’hommes parfaits, est la meilleure voie pour réaliser un projet totalitaire.

Artiste

 « L’objet profond de l’artiste est de donner plus qu’il ne possède »

                                                                                   Paul Valéry, « Cahier »

gustave_courbat_autoportraitDépassant les frontières de la limite matérielle, l’artiste est un passeur qui permet de découvrir ce qui dépasse cette limite. Il exprime sous différentes formes ce qui rejoint profondément l’être humain dans son aspiration à la plénitude contrariée par le réel. Cette expression provoque l’émotion, et ce sentiment est le corollaire de l’art accompli.

L’artiste est au-delà de la rationalité utilitariste, il vogue sur la mer de l’inutile.