Erreur et Faute

Le matérialisme contemporain ayant ramené à un niveau horizontal tout ce qui définit l’être humain, il est d’usage courant de confondre l’erreur et la faute.

Erreur

« C’est le propre de l’homme de se tromper ; seul l’insensé persiste dans l’erreur. »

Cicéron

L’erreur est un acte horizontal qui ne concerne qu’une problématique matérielle. L’erreur est liée à un manque d’appréciation, à un déficit de connaissance concernant la démarche entreprise. L’erreur s’inscrit dans l’action ou l’intervention sur la matière. Elle correspond, à) un instant précis, à une absence de compétence.

L’erreur peut être corrigée individuellement, en analysant l’ensemble des facteurs qui sont à son origine. Elle peut être réversible, mais restera toujours circonscrite à une dimension horizontale.

*

Faute

« Manquement à une règle morale, à une prescription religieuse. »

Dictionnaire Larousse

La faute est une transgression verticale. Pour que la faute soit établie, il faut que la pleine conscience et la libre volonté soient à son origine. Contrairement à l’erreur dont l’origine est la méconnaissance de données matérielles, la faute est la conséquence du passage au-delà d’impératifs moraux, en toute connaissance de cause.

La faute se situe dans la dimension transcendante de l’homme et peut ainsi aliéner sa dimension profonde. Seule l’intervention d’un tiers, par l’intermédiaire du pardon, peut réparer la faute.

*