Héros et Héroïsme

Héros

« Les nations ont besoin de héros et de saints comme la pâte a besoin de levain »

Gustave Thibon

Jeanne au siège d'Orléans

La notion de héros apparaît en France au XIVème siècle. Le héros se distingue par ses exploits ou un courage extraordinaire. Le héros a de commun avec le saint le fait d’être un modèle d’excellence et d’être la figure idéale de son univers. Le héros, comme le saint, est un modèle incarnant une démarche qui, elle-même, structure la société. Son absence, a contrario, pose la question du ferment de cette société.

 

Héroïsme

 « Le véritable héroïsme n’est pas l’absence de peur mais la canalisation de la peur vers l’action »

Doric Germain  «  Le soleil se lève au nord »

La lucidité est inséparable de l’héroïsme. Un héros est responsable de ses actes. Il choisit sciemment le chemin des crêtes quand tout invite à se contenter des routes balisées. L’héroïsme procède de l’oubli de soi, c’est la raison pour laquelle il se traduit par l’esprit de sacrifice. Cet esprit relie le héros au saint.

japon-france-3-deprogramme-le-film-catastrophe-en-pleine-tempete-le-24-mars

Publicités